La villa anglaise du début du XXIe siècle rend hommage à l'art...du gazon anglais, qui en couvre le toit. Fondue dans le paysage, elle tire partie au maximum de la lumière naturelle qui entre par ses toits et sa large façade principale. Elle a aussi l'intelligence de transformer une surface "inutile", le toit, en un véritable et spacieux jardin. Autant de place de gagnée sans perdre en agrément

Dans ce registre, Holmewood House de Robert Partington est sans doute la réalisation la plus magistrale. Voir ci-dessous.

Loudwater Drive (c) Savills

Loudwater Drive (c) Savills

Tag(s) : #ARCHITECTURE, #LIFESTYLE

Partager cet article

Repost 0