Beauteinterieure est une puissante machine à voyager dans le temps. 

Architecture: après les douces années 50, les prometteuses années 2030, on renoue avec les triomphantes années 60, le tout pétrole, le béton, les mocs Weston, la Triumph et les week-ends dans l'Eure...


 Construite en 1963 pour Andrée Bordeaux-Lepecq près de Bois-Le-Roi, cette maison hors-normes (once again) est l'oeuvre de Claude Parent, architecte renommé et virtuose du béton, proche des artistes, et qui compte Jean Nouvel parmi ses disciples. Après ses études d'architecture, il a d'abord été dessinateur de mode et publicitaire. Pour une petite bio bien sentie, voir le site Maisonsprivees (http://maisonsprivees.fr/architectes/claude-parent-ne-en-1923/).


  Vous arrivez en hélicoptère...



 



















On s'est posé, vous pouvez descendre ...
























Tour du propriétaire...la course d'une poutre habillée de bois apporte son élégante légèreté à l'ensemble.


 



Vos enfants ont un skate board? Ne les cherchez pas, ils sont déjà sur le toit.





Entrez!


 



On passe au salon...



















...pour fumer une Gitane. Les sièges, la table, la lampe sont signées.







































Je vous attends en haut pour...la vue!





















Bureau de plastique moulé, piètement en acier inox. Aujourd'hui on dirait bureau en Corian. La classe. Les garde-corps me rappellent une certaine maison des années 50. L'enveloppe en béton, fendue par le jour, reste gravée dans l'esprit.









































Venez, le toit-plafond magistral se fait plus intimiste. Le béton s'allège et se réchauffe au contact des incrustations de bois: on se détend, c'est un salon-bibliothèque, quand même.


















































Au revoir!
On se voit au Drug'.
Tag(s) : #ARCHITECTURE

Partager cet article

Repost 0